• Quand revient la nuit

     

     

    QUAND VIENT LA NUIT

     

     

     

    Quand le jour finit et qu'il s'enfuit sans rien demander

     

    Que se dessine le crépuscule en dentelle finement brodée

     

    Le jour s'en va danser ailleurs loin du regard du monde

     

    Vêtue de sa sombre parure, la nuit s'impose et nous inonde

     

     

     

    Elle donne au monde un autre aspect en s'habillant de velours

     

    Elle étouffe peu à peu les bruits qui se propagent le jour

     

    Et installe lentement son cadre et ses repères ombragés

     

    Répandant ainsi la quiétude et laissant la vie ensommeillée.

     

     

     

    Au creux de ces heures indolentes où chacun cherche son rêve

     

    Il est parfois plus d'un esprit qui se révèlent être sans trêve

     

    Comme un manège qui sans cesse tourne, refusant tout repos

     

    Draps de soucis sur lit de peur et idées noires en concerto.

     

     

     

    La nuit souffle avec froideur le triste chant des inquiétudes

     

    Tous ces échos témoins d'une vie qui me rappellent la solitude

     

    Tricotant au fil des nuits un monde nouveau dans mon esprit

     

    Et la certitude d'un doux changement dans mon cœur endormi.

     

     

     

    Mais quand la nuit en a fini et s'enfuit sans rien demander

     

    A l'horizon pointe l'aurore et le jour reprend ses quartiers

     

    La croyance en un renouveau qui, dans mon esprit avait éclos

     

    Demeure un souvenir quand l'angoisse bouillonne sous ma peau.

     

     

     

    Lili – Mai 2015

     

    Quand revient la nuit

     


    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires